Aide alimentaire | Restos du Coeur

Aide alimentaire

test testC’est l’idée de départ de Coluche et l’activité la plus connue des Restos : donner à chacun un coup de pouce pour passer l’hiver. En matière d’aide alimentaire, priorité est donc donnée aux plus démunis et à la période de l’année la plus critique : de début décembre à fin mars.


Mais un grand nombre de centres de distribution reste ouvert toute l’année pour assurer une continuité de l’aide alimentaire et, surtout, suivre les familles dans leurs démarches de réinsertion : c’est l’intercampagne.


Partout en France, les Restos se battent pour maintenir leurs locaux au cœur des villes et refusent de s’éloigner des lieux de vie des plus démunis.

Aux Restos, plusieurs types d’aide alimentaire coexistent:

  • la distribution de paniers-repas équilibrés, à cuisiner chez soi ;
  • les repas chauds, pour ceux qui n’ont pas de toit ;
  • une aide spécifique pour les bébés.


Distribution de paniers repas équilibrés

Chaque personne accueillie aux Restos a droit à une certaine quantité de nourriture qui lui permet de préparer quotidiennement un repas complet et équilibré pour tous les membres de son foyer. 

 Aide aux étudiants, les Restos du Havre (76)                           

Un repas comprend :

You are missing some Flash content that should appear here! Perhaps your browser cannot display it, or maybe it did not initialize correctly.

 

  • une viande ou un poisson
  • un légume, des pâtes ou du riz
  • un fromage ou un yaourt
  • un fruit
  • du pain

Des produits d’hygiène (savon, dentifrice…) et des produits alimentaires de base s’y ajoutent : le lait, le beurre, l’huile, le sucre, les céréales, la farine, etc. Souvent, un approvisionnement local, mis en place par les bénévoles et basé sur le système D (récupération d’invendus, dons de producteurs, collectes, etc.) apporte un complément de fruits et légumes frais, et plus selon les opportunités.

Les personnes accueillies repartent donc des centres de distribution avec des denrées qu’ils ont eux-mêmes choisies dans les différentes   catégories d’aliments (protéines, féculents, légumes, laitages, etc.) 


Équilibre alimentaire

Les Restos du Cœur sont très attentifs à l’équilibre nutritionnel.
Les centres de distribution offrent depuis toujours un libre choix des denrées que les personnes accueillies peuvent emporter.

Pour favoriser un meilleur équilibre nutritionnel des personnes démunies, les Restos ont porté à 50 % la proportion potentielle de fruits et légumes dans les denrées distribuées. Par ailleurs, les bénévoles font un gros travail de sensibilisation auprès de ces personnes pour les inciter à choisir des produits frais (affiches thématiques, formations à l’équilibre alimentaire, etc.).

 

Provenance des denrées

Toutes ces denrées proviennent de deux sources :

  • Dons en nature de l’Union Européenne. Suite à l’intervention de Coluche devant le Parlement européen en février 1986, le Conseil Européen a ouvert en 1987 les frigos de surplus de la communauté européenne : le Programme Européen d’Aide aux plus Démunis (PEAD) est institué. Quatre grandes associations bénéficient de ce programme : la Croix-Rouge, le Secours Populaire, la Banque Alimentaire et les Restos du Cœur.
  • Achats en gros auprès de fournisseurs. Les denrées sont fournies et livrées aux départements par le service national des Approvisionnements. Là, elles sont conditionnées et acheminées vers les différents centres de distribution de chaque association départementale.

Plus de 2000 centres Restos assurent la distribution sur toute la France. Les personnes aidées s’y rendent une ou plusieurs fois par semaine. Ce sont aussi des lieux d’accueil, de rencontre et d’échange, où l’on peut boire un café, passer un moment au chaud, établir des contacts et, ainsi, aller plus loin dans l’insertion.

 

Comment accéder à l’aide alimentaire des Restos?

 

 

 

 

 

 

 

La confiance que nous font les donateurs impose d’employer au mieux leurs dons. L’aide des Restos s’adresse donc à ceux qui en ont le plus besoin.
Pour recevoir l’aide alimentaire sous forme de paniers-repas, il faut s’inscrire chaque année et justifier de l’insuffisance de ses ressources. L’inscription est un moment difficile et important, qui demande une écoute chaleureuse. Les Restos considèrent que c’est le début de l’insertion. Grâce aux renseignements recueillis on identifiera quelles sont les autres carences : logement, maladie, illettrisme…
En revanche, pour bénéficier d’un repas chaud en centre ou auprès d’un Camion du Cœur, aucun justificatif de ressources n’est alors demandé.

Le centre rural de Saint-Chéry


 

You are missing some Flash content that should appear here! Perhaps your browser cannot display it, or maybe it did not initialize correctly.