Accompagnement au budget et microcrédit

Financer un projet, maîtriser son budget, reprendre la main sur sa situation bancaire et financière etc. : c’est pour répondre à ces besoins que les bénévoles des Restos s’engagent en faveur de l’inclusion bancaire et proposent aux personnes accueillies de bénéficier de conseils budgétaires et de les aider à obtenir un microcrédit.


L’accompagnement au budget

L’accompagnement au budget peut être proposé à toute personne qui le souhaite et qui rencontre des difficultés financières. À partir d’un diagnostic partagé de la situation budgétaire du demandeur, l’objectif est de lui faire prendre conscience de ses possibilités financières, de définir un plan d’action pour, à terme, lui permettre d’être autonome pour gérer son budget. Ces conseils sont donnés en complémentarité de l’accompagnement réalisé par le travailleur social, le cas échéant. Voici quelques exemples d’actions pouvant être proposées dans le cadre de l’accompagnement au budget :

  • Banque : lecture et explication des relevés bancaires et des frais, conseils pour réduire des frais bancaires, pour adapter les modes de paiement…
  • Budget : construction du budget familial, explication du reste pour vivre, prise de conscience des différents postes de dépenses…
  • Orientations vers les structures compétentes pour une ouverture de droits, un dossier de surendettement…

Le microcrédit personnel

Il s’agit d’un crédit à faible taux d’intérêt et sans garantie pour l’emprunteur. Il est destiné aux personnes exclues du crédit bancaire classique qui souhaitent financer un projet.

Il permet de financer des biens ou services de première nécessité, utiles pour la réalisation d’un projet contribuant à l’insertion : aide à la mobilité, à la formation, accès et équipement du logement, cohésion familiale, santé etc.

Les prêts vont de 300€ à 3 000€ et le remboursement, mensuel, est étalé sur une période de 12 à 36 mois.

Depuis 2007, en tant que réseau accompagnant du microcrédit personnel, les Restos du Cœur sont chargés de :

  • Recevoir les demandeurs pour faire le diagnostic de leur situation budgétaire sur la base de relevés de compte
  • Déterminer l’éligibilité ou non du demandeur au microcrédit : reste à vivre suffisant, situation bancaire…
  • Instruire la demande et la transmettent au partenaire bancaire local.

©Eric Patin