Emploi | Restos du Coeur

Emploi

                                                 

Pour les personnes qui subissent de longues périodes de rupture sociale et d’inactivité professionnelle, il est parfois difficile de se relancer : croire en soi, construire un projet professionnel, suivre un rythme de travail…

C’est pourquoi depuis de nombreuses années, les Restos du Coeur accompagnent les personnes sur le chemin de l’emploi en développant deux types d’actions :

  • l’insertion socio-professionnelle via les Structures d’Insertion par l’Activité Economique (SIAE) portées par l’association,
  • le Soutien à la Recherche d’Emploi (SRE) proposé dans les centres d’activités par des équipes bénévoles.

 

le Soutien à la Recherche d’Emploi (sre)

Un accompagnement personnalisé

Le SRE consiste en un accompagnement global et personnalisé de la personne vers l’emploi. Il est assuré par des équipes de bénévoles disponibles pour écouter et accompagner sur la durée les personnes au cours de 4 phases :

  1. Evaluation de la situation de la personne et des freins à sa réinsertion
  2. Aide pour régler les difficultés rencontrées et rendre possible une activité professionnelle
  3. Définition d'un projet professionnel, partagé et réaliste
  4. Elaboration et mise en œuvre d'un plan d'action de recherche d'emploi

 

Le SRE va donc au-delà des techniques de recherched’emploi et comprend entre autre les actions suivantes :

  • le diagnostic préalable pour orienter, conseiller et accompagner,
  • la mobilisation progressive et personnalisée vers la recherche d’emploi avec la réalisation d’un plan d’actions partagé,
  • l’élaboration et l’adaptation du CV et des lettres de motivation,
  • la constitution d’un réseau de partenaires locaux et la collaboration avec ces structures : mission locale, Pôle Emploi, organismes de formation, entreprises…

Les formations pour les bénévoles

Pour aider les bénévoles à réaliser ces différentes missions, deux formations successives leur sont proposées et organisées directement dans les départements :

  • “Accueillir et informer pour la recherche d’emploi” : module d’initiation d’une journée
  • “Conseiller et accompagner pour la recherche d’emploi”: module de perfectionnement de 2 jours animé par une formatrice extérieure. 

 

Aujourd’hui ce sont près de 3 300 personnes qui sont accompagnées par 350 bénévoles dans 245 centres répartis sur 63 départements.

 

Afin de développer cette activité dans tous nos centres, nous recherchons des bénévoles pouvant consacrer un peu de leur temps au Soutien à la Recherche d'Emploi ; consultez nos offres, ici

Retour à l'emploi, Chalon-sur-Saône (71)

You are missing some Flash content that should appear here! Perhaps your browser cannot display it, or maybe it did not initialize correctly.

Insertion par l'emploi

Soutenez les Chantiers d’Insertion en faisant un don ISF, plus d'informations en cliquant ici.

Quand on a été longtemps en situation de rupture sociale, il est parfois difficile de redémarrer : croire en soi, s’intégrer dans une équipe, réapprendre un rythme de travail… Les 101 ateliers et chantiers d’insertion (ACI) et les 3 Associations Intermédiaires (AI) des Restos du Cœur (les Petites Ruches) œuvrent auprès de plus de 1 805 personnes exclues du marché de l'emploi pour leur permettre de se (re)familiariser avec le monde du travail, tout en bénéficiant d'une formation adaptée et d'un accompagnement socioprofessionnel.

«La conception originale de l’insertion développée par les Restaurants du Cœur leur permet d’occuper un «créneau» spécifique et de prendre en charge une population très fragilisée qui échappe aux structures publiques ou privées ».
EXTRAIT DU RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES 15 OCTOBRE 2003

une utilité sociale reconnue

Créés en 1989, les ACI servent essentiellement à redonner l’envie et les possibilités d’une vraie réinsertion : recréer des liens sociaux, rompre la solitude, avoir un objectif dans la journée, réapprendre des horaires et des engagements, élaborer un projet professionnel, se préparer à l’entrée en formation qualifiante.

L’apprentissage d’un savoir-faire par des gestes et les habitudes du travail dans un environnement moins contraignant que celui de l’entreprise sécurise et valorise les participants en leur donnant un fort sentiment d’utilité sociale.

Employés et accompagnés en CDDI (1) pour une durée de 4 à 24 mois (financé en majorité par l’État), les salariés sont encadrés par une équipe de professionnels et de bénévoles. Ces contrats sont d’excellents outils de réinsertion et permettent d’épauler pendant plusieurs mois les personnes qui cherchent à s’en sortir.

Les bénévoles, les encadrants et les salariés en insertion définissent ensemble un projet professionnel. Il s’agit surtout de les préparer à la fin de leur contrat. L’activité n’est « qu’un support », c’est-à-dire que la plupart des salariés en insertion vont s’orienter dans un autre domaine que celui exercer dans la structure d’insertion des Restos du Cœur. Dans ce but, et pour garantir des emplois durables, les Restos ont des partenariats avec des entreprises qui s'engagent à leurs côtés.

En moyenne, un tiers des salariés en insertion trouve un CDD ou un CDI à la sortie de l’ACI, un tiers poursuit une formation complémentaire ou signe un contrat aidé dans une autre structure, un tiers n’a pas de débouché concret.

Les Jardins d'insertion des restos du Cœur

Depuis 1991, plus de 41 jardins ont été créés sur toute la France. Ils bénéficient du statut officiel d’Ateliers et Chantiers d’Insertion. Les fruits ou légumes cultivés dans les jardins approvisionnent les centres de distribution alimentaire toute l’année.

Cette année, 353 tonnes de fruits et légumes ont été produites, soit une économie de presque 532 313 euros d’achats.

Jardins du Cœur de Laval (53)

You are missing some Flash content that should appear here! Perhaps your browser cannot display it, or maybe it did not initialize correctly.

les entrepôts logistiques

Actuellement, 19 entrepôts permettent l’organisation et la livraison des centres de distribution de leur département.

Les salariés en insertion y apprennent la réception, la préparation de commande et la livraison de marchandise. Pour ce faire, les responsables bénévoles de ces ACI, les conseillers en insertion professionnelle et les encadrants techniques s’attèlent à leur faire valider des formations (type CACES(2)) permettant de valoriser leur activité au sein de l’ACI.

Grâce à un partenariat avec l’AFPA, chaque année, l’ACI de Marseille forme environ 7 salariés en insertion au titre AFPA de préparateur de commande.


les ateliers de renovation

Ils sont au nombre de 11 et sont chargés de remettre en état les centres des Restos mais aussi les logements dits « Toits du Cœur » et les appartements de bénéficiaires de minimas sociaux.

 

 

 

 

A Lyon, l’ACI travaille avec des bailleurs sociaux et répond aux clauses d’insertion.

You are missing some Flash content that should appear here! Perhaps your browser cannot display it, or maybe it did not initialize correctly.

les cuisines professionnelles

8 cuisines confectionnent des repas essentiellement à destination des gens de la rue mais aussi parfois dans le cadre de restaurants collectifs ou de traiteurs.

L’ACI de Toulouse permet aux hébergés des Restos du Cœur mais surtout aux gens de la rue de bénéficier de repas chauds toute l’année.

 

 

 


la rehabilitation de meubles, d'électroménager, d'ordinateurs...

Ces  derniers supports sont au total 17 et sont essentiellement au service des centres et des personnes accueillies.

Les ateliers de rénovation d’ordinateurs (Vendée, Drôme et Yvelines) rénovent des milliers d’ordinateurs qui sont ensuite redistribués dans les centres Restos pour permettre un meilleur accompagnement des personnes accueillies dans nos centres de distributions. Ainsi, de nombreuses personnes en difficulté peuvent avoir accès aux nouvelles technologies et s’initier à l’informatique…

 

 

Les petites ruches

Ces associations intermédiaires (AI) répondent à un autre modèle que celui des ACI.  Egalement conventionnées par l’Etat, elles ont pour objet l’embauche de personnes sans emploi et rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, en les mettant à disposition à titre onéreux de personnes physiques ou morales. Ces associations assurent l’accueil, le suivi, l'accompagnement des personnes, et favorisent les conditions d'une bonne insertion professionnelle.

A Agen, à Blois et à Dreux, on propose aux particuliers des services, rémunérés et déclarés, de jardinage, de ménage, de repassage, de coursier, de peinture, etc. 

LES TREMPLINS DU COEUR 

L’association « Les Tremplins du Cœur » permet aux personnes accueillies de retrouver une activité professionnelle de façon durable. Elle propose des formations qualifiantes ou certifiantes sur des métiers « en tension », c’est-à-dire où il existe de fortes demandes de recrutement que les employeurs peinent à satisfaire.

Parce que la qualification ne suffit pas, les entreprises partenaires des Restos s’engagent à nos côtés pour transmettre aux personnes accueillies les connaissances clés du métier, une expérience professionnelle, les codes de l’entreprise en les accueillant sur des périodes de stages (tutorées par leurs salarié(e)s).

La mission des Tremplins s’exerce donc sur 2 niveaux :

  • Favoriser l’accès aux métiers en tension des publics des Restos du Cœur,
  • Accompagner les entreprises partenaires des Restos dans leurs recrutements.

(1) contrat à durée déterminée d'insertion

(2) certificat d’aptitude à la conduite de sécurité