Culture, loisirs, sport & départs en vacances

Les activités culturelles, de loisirs, physiques et sportives et les départs en vacances proposés dans les centres des Restos du Cœur permettent d’échapper à la fatalité de l’isolement et du repli en recréant du lien, des échanges et de la convivialité.


Les personnes accueillies rencontrent ainsi les bénévoles autrement que dans l’urgence et nouent un lien de confiance, loin des soucis et de l’isolement. Ces activités régulières constituent des supports pertinents d’accompagnement vers l’inclusion sociale et complémentaires des autres actions d’aide à la personne.

Les espaces livres

Les Restos ont mis en place 1 024 espaces livres dans 109 Associations Départementales. Véritables lieux d’accueil, d’écoute, de rencontre et d’échanges avec les bénévoles, passerelles vers les bibliothèques publiques, des endroits où l’on se nourrit aussi de mots. Dans ces lieux privilégiés, des bénévoles dédiés encouragent les personnes à renouer avec la lecture grâce à des prêts ou des dons de livres et de magazines : librairies, dons privés (bénévoles, associations, particuliers…), bibliothèques municipales, médiathèques, professionnels du monde de l’édition, etc. Les bénévoles font aussi appel aux dons pour trouver le mobilier adéquat auprès d’entreprises locales (Leroy-Merlin, Ikea, Conforama…) et de bibliothèques (entreprises, municipales, enseignement public…).

Les sorties culturelles et ateliers de pratique artistique

Dans ce processus d’accompagnement global et d’aide à la personne, les activités culturelles et de loisirs jouent un rôle essentiel et constituent de véritables leviers d’inclusion notamment pour les personnes de la rue qui sont particulièrement isolées socialement. Elles renforcent le lien social, redynamisent les personnes en créant de l’échange dans une ambiance conviviale et enrichissante. Elles favorisent la mobilité et permettent d’accéder aux lieux culturels, comme tout le monde, encourageant ainsi le vivre ensemble et la citoyenneté. En s’appuyant sur de nombreux partenaires les Restos du Cœur organisent régulièrement :

  • Des sorties dans des lieux de patrimoine (musées, châteaux, etc.) et dans les salles de spectacle (théâtre, concerts, etc.). Ces sorties se font sous forme de visites libres individuelles ou de visites en groupe guidées par des bénévoles ou des conférenciers avec une médiation adaptée aux personnes accueillies.
  • Des ateliers de pratique artistique et culturelle (dessin, peinture, écriture, théâtre, expression, danse…) animés par des bénévoles comme des professionnels.

Les rencontres au cinéma

Le cinéma est omniprésent dans notre environnement. Proposer aux personnes accueillies d’y participer, c’est leur éviter une exclusion supplémentaire et leur permettre de prendre part à un élément important de la vie culturelle. Particulièrement pour les enfants qui peuvent ainsi avoir accès à la majorité des films jeune public récemment sortis. Différentes séances sont organisées s’appuyant sur une programmation diversifiée et qui répond à tous les publics :

  • Des séances privées suivies d’échanges autour du film projeté entre personnes accueillies et bénévoles sur place et/ou dans les centres d’activités des Restos (au coin café, dans l’Espace Livre, dans les ateliers…). Ces séances sont essentielles pour créer du lien, de la confiance, du partage, des échanges et pour sortir de l’isolement certains publics (seniors, gens de la rue…)
  • Des séances publiques auxquelles les personnes peuvent se rendre en toute autonomie. L’activité cinéma s’est étendue très largement sur le territoire, notamment en milieu rural. Elle prend aujourd’hui diverses formes en s’adaptant aux différents publics accueillis par les Restos (notamment le public de la rue) ainsi qu’aux possibilités offertes par les salles de cinéma partenaires : réseaux (UGC, Gaumont-Pathé, CGR), cinémas indépendants ou encore réseaux de cinémas itinérants (CinéFOL, MJC, …).

Elles sont financées en partie par des subventions extérieures : collectivités territoriales et locales (Conseils Départementaux, Conseils Régionaux, mairies…) et des partenaires extérieurs parapublics ou privés (CAF, banques, fondations, entreprises…).

Un certain nombre de places sont également offertes par les cinémas, mairies (CCAS) ou d’autres associations. Les Restos doivent de plus en plus faire face à une élévation du coût de cette activité (augmentation du prix des places de cinéma) et à une nette réduction des subventions.

Pour beaucoup de parents c’est l’occasion d’emmener leurs enfants au cinéma. Les séances les plus appréciées sont les séances pour enfants.

Claude, bénévole à Bastia (20)

Les activités physiques et sportives

Les Restos du Cœur s’investissent dans le domaine du sport afin de permettre aux personnes accueillies :

  • De découvrir et pratiquer des activités physiques et sportives
  • De participer à de grands évènements sportifs (Coupe de la Ligue de Football Professionnel…), moyen incomparable de sensibilisation et de promotion des pratiques sportives.

Le public des Restos n’a généralement pas l’opportunité de pratiquer régulièrement une activité physique. Outre le frein financier que les familles peuvent rencontrer, les freins à la pratique physique et sportive sont aussi culturels. La précarité engendre elle-même une perte de confiance qui peu à peu accentue le repli sur soi.

Or, le sport a des vertus éducatives, pédagogiques et agit sur le bien-être, la santé, la mixité sociale des personnes accueillies, notamment pour le public de la rue.

Les Restos ont ainsi développé l’accès aux pratiques physiques et sportives sur le temps des loisirs et des vacances : accès aux bases de loisirs et de plein air, villages sportifs, stages sportifs et tout au long de l’année pratique de certaines activités extérieures : randonnée, football, gymnastique, vélo, natation… De nombreux partenaires nationaux et locaux existent dans ce domaine et constituent ainsi un support indispensable pour la pérennisation et le développement des activités :

  • UCPA ( Union Nationale des Centres Sportifs de Plein Air)
  • Fondation PSG (Paris Saint Germain)
  • Fédérations et clubs multisports
  • Équipements municipaux (piscines, etc)

Les départs en vacances

Le départ en vacances n’est plus une priorité pour nombre de personnes, quand il n’est pas tout simplement devenu inaccessible. Selon le CREDOC, près d’un Français sur deux, dont trois millions d’enfants, ne partent pas en vacances chaque année. Ces non-partants contraints évoquent pour 66% des raisons financières mais il y a aussi de puissants freins psychologiques, culturels, familiaux. C’est pourquoi les Restos accompagnent les personnes démunies dans leurs projets vacances afin qu’elles deviennent actrices de leur départ et pour que ces vacances soient facteur d’épanouissement et d’inclusion sociale.

Cette année, Les Restos du Cœur ont permis à 5 581 personnes de partir en vacances “comme tout le monde” une semaine ou plus, à la campagne, à la montagne ou à la mer. Les séjours sont de plus en plus nombreux et diversifiés : courts séjours, séjours été ou en dehors de la période estivale, séjours de rupture, séjours sport et bien-être…

L’objectif des séjours est de rompre la routine grâce à un changement de cadre de vie temporaire, permettant de vivre des moments de détente loin des tracas de la vie quotidienne, de sortir de l’isolement et, souvent, de retisser des liens entre parents et enfants.

Les retours des séjours se révèlent très souvent positifs et servent d’impulsion à la naissance de nouveaux projets personnels ou professionnels. Ces moments forts favorisent aussi un travail d’insertion plus individualisé et plus pertinent (relogement, conseil budgétaire, aides administratives, orientation médicale, accompagnement scolaire…). Elles permettent d’orienter les personnes vers d’autres activités culturelles, physiques et sportives dont elles sont souvent très éloignées.